PENSER DEPUIS LA FRONTIÈRE – Expérimentations méthodologiques et épistémologiques entre art et sciences humaines

, , , , ,

Penser depuis la frontière est un projet de recherche qui a conduit théoriciennes et artistes à étudier les formes variées de l’essai documentaire, la DMZ en Corée (curieux objet frontalier), et à inventer de nouveaux protocoles d’enquête ; suivre les morts dans leurs migrations, pousser les portes de l’hôtel de ville de Barcelone, relier les expériences artistiques et sociales des années 1970 à nos jours entre l’Europe et l’Afrique.
Penser depuis la frontière souligne une position commune : comment travailler depuis la frontière ? une question complexe induite par les importantes transformations contemporaines du monde. Envisagée comme sujet et méthode, la frontière est appréhendée comme une occasion d’engager une dynamique de travail à même de produire des enquêtes, des écrits, des œuvres. Elle est le cadre épistémique interdisciplinaire qui permet d’analyser des pratiques, de remanier paradigmes et concepts et d’expérimenter des zones de travail brouillant les frontières entre art et sciences humaines.
Cet ouvrage contribue à l’analyse des effets transnationaux, des circulations et les migrations des idées, des références et des corps, la contemporanéité de plusieurs mondes, la co-présence temporelle de différentes épistémologies, les processus d’invention de l’Autre, les paradoxes de la mondialisation, ou encore les mutations des outils théoriques et de la situation du chercheur.re.
Publié à l’occasion de l’exposition éponyme à la galerie de l’École des beaux-arts de Nantes Saint-Nazaire du 15 au 31 mars 2018.

Informations complémentaires

22 

Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur email

À découvrir aussi dans la collection

Inscrivez-vous à notre newsletter

Abonnez vous et recevez notre newsletter